Exemple et simulation d’investissement en Loi Pinel

Yann et Loïc est un couple qui vient de se lancer dans un investissement en loi Pinel. Voici une petite simulation de leur placement, afin que d’autres investisseurs puissent avoir des idées plus claires là-dessus.

Quel type de bien immobilier ?

Pour leur placement en loi Pinel, Yann et Loïc ont choisi un appartement situé en région bordelaise. Ils ont choisi Bordeaux pour l’authentique qualité de vie qui s’y trouve, mais aussi pour le grand potentiel de cette ville en termes de demande locative. Par ailleurs, le couple a choisi Bordeaux car ils pensent s’y installer une fois arrivés à l’âge de la retraite. Nos investisseurs ont alors choisi un appartement de type T2, qu’ils ont acheté à 165.000 euros. L’on estime la surface habitable à 45 m², et le loyer peut se situer aux alentours de 550 euros par mois.

Le prêt bancaire : incontournable pour eux

Tous deux entrés récemment dans la vie active, Yann et Loïc ne disposent pas encore d’une épargne suffisante pour acquérir un bien immobilier d’une telle valeur. Ils ont donc dû se tourner vers des établissements bancaires afin de souscrire un crédit immobilier. Ils ont alors emprunté la somme de 168.000 euros, qu’ils vont devoir rembourser sur 20 ans. Cette somme peut alors couvrir à la fois le montant de l’appartement et des frais de notaires. Après d’âpres négociations avec la banque, ils ont pu s’en sortir avec un taux de crédit acceptable, de manière à fixer leur mensualité à 930 euros.

Les différentes charges à prévoir

Il faut savoir que dans le cadre d’un investissement locatif, il faut prévoir certaines charges. Par exemple, il faudra compter les charges de copropriété, qui sont réparties entre le propriétaire bailleur et le locataire. chargesEn moyenne, la partie du propriétaire concernant ces charges sont estimées à 4 % du montant du loyer. Dans ce cas précis, cela fait 4 % de 550 euros soit 22 euros par mois. Ensuite, il existe les autres charges du logement concernant la location de l’appartement.

Yann et Loïc doivent mandater un professionnel pour gérer la location de l’appartement, dans la mesure où ils ne peuvent pas s’occuper personnellement de la gestion locative, habitant en région parisienne. En plus de cela, ils doivent souscrire une assurance de loyers. Généralement, les frais de gestion locative ainsi que les assurances de loyers sont évaluées à 12 % du loyer. Ici, cela donc équivaut à une somme de 66 euros par mois.

Quid de la réduction d’impôt

C’est la partie la plus importante dans la simulation d’investissement en loi Pinel. Il faut savoir alors que la réduction d’impôts dépend surtout de la durée de location du bien immobilier lorsqu’il s’agit du dispositif Pinel. En ce qui concerne Yann et Loïc, ils ont choisi de mettre le bien en location sur la plus longue durée à savoir 12 ans. Ils ont donc droit à la réduction d’impôts à hauteur de 21 % de la valeur du bien immobilier. Sur toute la période, la réduction d’impôt sera donc de 35.280 euros, soit 2940 euros par an. Reportée sur les mensualités, cette réduction fiscale sera donc à hauteur de 245 euros par mois.

Estimation finale de l’effort d’épargne découlant de l’investissement

On appelle effort d’épargne la somme que les investisseurs doivent payer de leur poche pour assurer le remboursement du crédit immobilier. Pour déterminer l’effort d’épargne dont peuvent prétendre Yann et Loïc dans cet investissement en loi Pinel, il faudra donc prendre les différents revenus locatifs à savoir le loyer et la réduction d’impôt, et y soustraire les différents frais que sont les mensualités de crédit, les frais de propriété ainsi que les charges de location.

Dans ce cas précis, cela donnera (550 euros + 245 euros) – (930 euros + 22 euros + 66 euros). Ici, il faudra donc que Yann et Loïc trouvent 223 euros chaque mois pour pouvoir rembourser leur crédit immobilier. Cela peut être très intéressant dans la mesure où les revenus locatifs et la réduction fiscale allègent considérablement le montant de leur mensualité au cours de la période d’engagement en loi Pinel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *