Comment réussir son investissement immobilier locatif ?

Choisir un investissement locatif, c’est s’assurer d’augmenter petit à petit un patrimoine. Une fois l’achat amorti, la technique permet d’avoir un complément de revenu très notable. D’ailleurs, c’est pour cette raison qu’il est très apprécié. Le processus est très facile à réaliser : il suffit d’acquérir un bien immobilier pour le louer. Ce qui vous permet de percevoir un complément de revenu et de bâtir votre capital.  L’investissement peut être optimisé facilement avec des avantages fiscaux qui permettent de réduire l’impôt sur le revenu. Pour réussir votre investissement locatif, voici quelques conseils.

Bien choisir la zone d’investissement

Quand on se lance dans un investissement immobilier locatif à Nice, la première chose à faire est de choisir le secteur où vous allez investir. Pour ce faire, vous pourriez effectuer une étude de marché. La zone doit bien évidemment être porteuse pour votre projet d’investissement. Il faut privilégier une ville définie par une croissance constante de population. Le quartier se doit aussi d’être desservi par les moyens de transport public. Enfin, la commune doit avoir des infrastructures commerciales ou autres.

Le choix de la zone détermine aussi le bien  investir. Par exemple, si vous souhaitez investir dans une 4 pièces, il faut que le quartier possède des quartiers à proximité. Ce sont surtout les familles qui sont intéressées par ce type de bien. Forcément, ils ont un enfant qui va à l’école, à l’université ou autre. En effet, s’il n’y a pas ce genre d’infrastructure dans le quartier, vous allez avoir du mal à louer votre logement. De cette manière, vous pourriez argumenter sur ce point lors de la négociation. Le bien pourra aussi intéresser les étudiants en colocation de cette manière.

Diversifier les investissements

Deux erreurs sont à éviter au moment d’un investissement immobilier locatif à Nice. Il faut éviter de voir trop grand et se contenter d’un seul type d’investissement. L’effort mensuel reste certainement faible avec un rapport réduit de 10% et d’un crédit limité à 20 ans. Cependant, il faut vous souvenir que le prix des petites surfaces au mètre carré est onéreux à l’achat tout comme à la location. Prendre la précaution de diversifier les investissements reste ainsi votre meilleure option en cas de problème. En cas de loyer impayé ou autre, vous éviterez ainsi de mettre tous vos œufs dans un même panier. De cette manière, vous pourriez aussi gérer plus facilement vos problèmes.

Pour ce qui est du choix d’investissement, il est recommandé de choisir différents types de bien. Vous pouvez par exemple acheter un studio, une 4 pièces et une villa. N’oubliez pas non plus qu’au moment de l’investissement immobilier, c’est le prix qui détermine la plus value et non le tarif auquel vous allez la revendre. C’est pour cette raison qu’il est impératif de bien choisir les biens, mais aussi de bien acheter. Au moment de votre investissement, ne pensez pas tout de suite à une rentabilité excessive. Il faut vous contenter d’un rendent de 3% à 4%, d’autant plus que c’est très convenable. La meilleure chose à faire est de se concentrer beaucoup plus sur la défiscalisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *