Conseils immobilier

Comment réussir son investissement immobilier locatif ?

Choisir un investissement locatif, c’est s’assurer d’augmenter petit à petit un patrimoine. Une fois l’achat amorti, la technique permet d’avoir un complément de revenu très notable. D’ailleurs, c’est pour cette raison qu’il est très apprécié. Le processus est très facile à réaliser : il suffit d’acquérir un bien immobilier pour le louer. Ce qui vous permet de percevoir un complément de revenu et de bâtir votre capital.  L’investissement peut être optimisé facilement avec des avantages fiscaux qui permettent de réduire l’impôt sur le revenu. Pour réussir votre investissement locatif, voici quelques conseils.

Bien choisir la zone d’investissement

Quand on se lance dans un investissement immobilier locatif à Nice, la première chose à faire est de choisir le secteur où vous allez investir. Pour ce faire, vous pourriez effectuer une étude de marché. La zone doit bien évidemment être porteuse pour votre projet d’investissement. Il faut privilégier une ville définie par une croissance constante de population. Le quartier se doit aussi d’être desservi par les moyens de transport public. Enfin, la commune doit avoir des infrastructures commerciales ou autres.

Le choix de la zone détermine aussi le bien  investir. Par exemple, si vous souhaitez investir dans une 4 pièces, il faut que le quartier possède des quartiers à proximité. Ce sont surtout les familles qui sont intéressées par ce type de bien. Forcément, ils ont un enfant qui va à l’école, à l’université ou autre. En effet, s’il n’y a pas ce genre d’infrastructure dans le quartier, vous allez avoir du mal à louer votre logement. De cette manière, vous pourriez argumenter sur ce point lors de la négociation. Le bien pourra aussi intéresser les étudiants en colocation de cette manière.

Diversifier les investissements

Deux erreurs sont à éviter au moment d’un investissement immobilier locatif à Nice. Il faut éviter de voir trop grand et se contenter d’un seul type d’investissement. L’effort mensuel reste certainement faible avec un rapport réduit de 10% et d’un crédit limité à 20 ans. Cependant, il faut vous souvenir que le prix des petites surfaces au mètre carré est onéreux à l’achat tout comme à la location. Prendre la précaution de diversifier les investissements reste ainsi votre meilleure option en cas de problème. En cas de loyer impayé ou autre, vous éviterez ainsi de mettre tous vos œufs dans un même panier. De cette manière, vous pourriez aussi gérer plus facilement vos problèmes.

Pour ce qui est du choix d’investissement, il est recommandé de choisir différents types de bien. Vous pouvez par exemple acheter un studio, une 4 pièces et une villa. N’oubliez pas non plus qu’au moment de l’investissement immobilier, c’est le prix qui détermine la plus value et non le tarif auquel vous allez la revendre. C’est pour cette raison qu’il est impératif de bien choisir les biens, mais aussi de bien acheter. Au moment de votre investissement, ne pensez pas tout de suite à une rentabilité excessive. Il faut vous contenter d’un rendent de 3% à 4%, d’autant plus que c’est très convenable. La meilleure chose à faire est de se concentrer beaucoup plus sur la défiscalisation.

La sécurité, un argument de vente de plus en plus percutant

Avec la panoplie d’offres et de références accessibles sur la toile, la concurrence est devenue assez rude sur le marché immobilier. Pour trouver des acheteurs ou des locataires dans les meilleurs délais, les propriétaires et investisseurs préfèrent alors confier leur bien à des professionnels spécialisés. Agent, mandataire, négociateur, promoteur… les experts sont actuellement les seuls réellement capables de présenter les bons arguments dans le cadre d’un projet de vente ou de location immobilière. Dans ce domaine, l’approche SONCAS (Sécurité Orgueil Nouveauté Confort Argent et Sympathie) demeure la méthode la plus utilisée. Selon les spécialistes, la sécurité est, de nos jours, devenue l’un des points majeurs à mettre en avant si on veut réussir à persuader un client. Mais comment miser sur cet aspect pour promouvoir rapidement son bien sur le marché ?

Des systèmes de sécurité innovants et fiables

L’insécurité (cambriolage, vol, vandalisme…) étant devenue monnaie courante dans de nombreuses régions, les futurs propriétaires et locataires sont nombreux à considérer la sécurité comme un critère décisif dans le choix des logements qu’ils souhaitent acquérir ou louer. À leurs yeux, une maison ou un appartement doté de systèmes de protection modernes sera toujours plus avantageux. Ainsi, pour rendre un bien attractif par rapport aux autres, l’astuce est de jouer la carte de l’innovation. Actuellement, les dispositifs tels que les visiophones connectés sont les plus performants quand il s’agit de sécuriser l’accès à un logement.

Les équipements sont conçus en tenant compte des avancées technologiques réalisées dans le domaine de la sécurité résidentielle. En scrutant les matériels proposés par les différents fabricants, on peut aisément constater les améliorations réalisées. Les nouveaux portiers sont dotés d’un micro et d’un haut-parleur intégrés permettant une interaction en temps réel avec les visiteurs qui se présentent à la porte du domicile. L’angle de champ de vision des appareils, lui, a été étudié de manière à couvrir une très large zone (vision à 180°). En outre, les sonnettes connectées sont aussi munies d’un système à LEDs infrarouges qui leur confère la capacité d’assurer une vision nocturne jusqu’à 5 m.

Pour plus d’efficacité, les portiers vidéo intelligents peuvent inclure une fonction détection de mouvement. Cette dernière est surtout pratique en cas de visite indésirable. Dès que l’incident est signalé, l’occupant peut activer la sirène dissuasive intégrée au visiophone pour faire fuir les malfaiteurs. Si le dispositif de protection est destiné à sécuriser un bâtiment, un appartement ou un local professionnel, le détecteur de mouvements peut être remplacé par un support de contrôle (relié à une gâche électrique ou au système d’éclairage extérieur) et un lecteur QR Code. Ces derniers serviront à gérer l’accès à la résidence. Par ailleurs, les allées et venues des occupants et des personnes autorisées peuvent être enregistrées sur un support prévu à cet effet.

Bien sûr, si le côté innovant des sonnettes constitue déjà un bon argument, il est aussi important de rappeler l’aspect fiabilité. Les matériels actuels sont conçus en tenant des normes indiquées par la certification NFA 2P (Norme Française de l’Afnor et Alarme Protection Prévention) qui est délivrée par le CNPP (Centre National de Prévention et de Protection). En outre, il y a aussi la norme IP54 qui garantit la résistance des appareils aux intempéries et aux infiltrations de poussières.

Et puis, pour finir, l’innovation et la fiabilité se constatent également à travers les systèmes d’alimentation et de connexion des visiophones. Les portiers vidéo IP modernes sont alimentés par une puissante batterie qui prend le relais en cas de coupure de courant. En ce qui concerne la connexion internet, elle peut se faire par liaison Wi-Fi sans fil, avec un câble Ethernet ou via le réseau 4G des opérateurs locaux (nécessite l’utilisation d’une carte SIM).

La domotique, une valeur sûre

La domotique est un concept très en vogue de nos jours. Cette solution permet de gérer les différents systèmes et automatismes présents dans une maison à partir d’un réseau centralisé. Actuellement, les appartements et résidences les plus modernes sont tous équipés de ce dispositif qui garantit aussi bien la sécurité que le confort et le bien-être des occupants. La domotique est une valeur sûre dans la mesure où elle valorise le logement et constitue un argument considérable lors de la vente ou de la mise en location de celui-ci.

Ainsi, grâce à cette innovation technologique, un portier audio vidéo peut être associé à d’autres éléments et équipements. L’interphone connecté pourra par exemple être couplé aux automatismes de fermeture des volets roulants ainsi qu’à l’éclairage. En cas d’incident, il est possible de déclencher une mesure corrective qui fait que les ouvertures se ferment automatiquement et que l’éclairage se déclenche systématiquement pour simuler une présence.

Il est également possible de gérer efficacement les situations à risques en connectant les dispositifs de détection de fuite de gaz, d’incendie ou d’inondation au réseau centralisé. Dès qu’un problème survient, on peut établir un scénario de manière à fermer les conduites d’eau et de gaz et à signaler systématiquement les autorités compétentes (police, société de gardiennage, pompier, etc.) pour qu’elles puissent intervenir le plus rapidement possible.

S’il y a un autre aspect qui fait que la domotique constitue un véritable avantage, c’est bien celui concernant la performance énergétique des logements. Il existe aujourd’hui des supports technologiques qui permettent de gérer de manière efficace la consommation énergétique des appartements et des résidences individuelles. Chauffage, consommation d’eau et d’électricité, isolation et autres, tous les postes peuvent être gérés automatiquement via un seul et même module afin de permettre aux occupants de mieux maîtriser leurs dépenses.

La maison connectée, l’avenir du logement

Avec l’essor du digital, les maisons de demain seront assurément des logements connectés. Pour le constater, il suffit de voir à quel point les projets concernant les assistants personnels (comme Alexa), conçus pour contrôler tous les systèmes domotiques d’un domicile, ont retenu l’attention du public. Les propriétaires qui ont su anticiper ce changement peuvent alors vendre ou louer leur bien à un prix très intéressant.

Les dispositifs de sécurité proposés de nos jours constituent un grand pas vers cette révolution. Actuellement, les alarmes et visiophones intelligents sont dotés de fonctionnalités auxquelles on peut accéder via une application préalablement installée sur un appareil mobile.

Cette plateforme (compatible iOs ou Android) confère à l’utilisateur la possibilité de gérer les systèmes de sécurité et les équipements domotiques de sa résidence en quelques clics. Dans le cas particulier du portier IP, l’application permet à l’occupant de paramétrer aisément la sonnette vidéo, d’interagir avec les visiteurs et d’administrer les diverses fonctions disponibles via son smartphone ou sa tablette.

L’autre avantage concerne la compatibilité des éléments. Dans une maison connectée, tous les dispositifs peuvent être contrôlés grâce à un seul système. Il suffira d’une connexion internet pour que les propriétaires puissent gérer l’intégralité des supports de protection (serrures connectées, caméras de surveillance, alarme et autres).

Mieux encore, aujourd’hui, les matériels de sécurité sont compatibles avec les systèmes utilisés par certains modèles de véhicules. Certains visiophones IP peuvent, par exemple, être associés au système Carplay de Volkswagen. Cette technologie permet à l’utilisateur de recevoir des notifications ou des images directement sur l’écran du tableau de bord de sa voiture en cas de visite imprévue. Il peut alors gérer l’accès à son logement tout en conduisant.

La liaison entre les systèmes ne nécessite aucune installation particulière puisque la communication s’effectue par connexion Bluetooth (avec un smartphone ou autres appareils mobiles).