Immo Conseil

Conseils en immobilier, investissement immobilier neuf

Latest Posts

Et si vous investissiez dans l’immobilier locatif via une SCPI ?

Si comme de nombreux Français vous en avez assez des placements à bas taux, comme le Livret A et ses 0,50% à l’heure où nous écrivons ces lignes, il est peut-être temps de changer de stratégie. En effet, aujourd’hui, via cet article, nous allons vous montrer qu’il est facile d’investir dans l’immobilier locatif, notamment via une SCPI. D’ailleurs, cela ne change pas grand-chose, même avec la fiscalité en SCPI. Bref, on vous explique comment cela fonctionne !

Les avantages d’un investissement locatif en SCPI.

Avant toute chose, il convient d’expliquer ce qu’est une SCPI : c’est une société qui achète de l’immobilier, et qui en ouvre ensuite le capital auprès d’investisseurs particuliers et/ou professionnels. Par exemple, si une SCPI est formée pour l’achat d’un immeuble d’une valeur de 500 000€, il est possible de créer 2 000 parts de 250€ chacune. Ainsi, si vous achetez l’une d’entre elles (ou plusieurs même !), vous pourrez investir dans l’immobilier locatif avec seulement 250€. Bien entendu, les dividendes que vous recevrez évolueront avec le nombre de parts en votre possession.

Là où cela devient réellement intéressant, c’est que c’est un investissement qui vous crée des revenus 100% passifs. Vous n’avez strictement rien à faire si ce n’est acheter vos parts en SCPI, et attendre que l’argent tombe sur votre compte en banque de façon régulière. Nul besoin de s’occuper de la gestion locative, de chercher un nouveau locataire, de réaliser les travaux, ou encore de passer devant le notaire dès que vous achetez un bien. Bref, le temps gagné est conséquent, et vous pourriez vous en servir pour continuer vos investissements, ou tout simplement profiter de vos proches.

Vous l’aurez compris, investir dans l’immobilier locatif avec une SCPI est sans aucun doute une excellente idée si vous souhaitez placer votre argent de façon plus intelligente sans toutefois y prendre tout votre temps libre…

Quelles sont les qualités d’un bon constructeur ?

Ça y est ! Vous avez obtenu le crédit immobilier, vous avez peaufiné votre projet pendant des mois et des mois et vous êtes à deux doigts de le matérialiser. Tout ce qu’il vous reste à faire, c’est de trouver le constructeur qui pourra le mieux vous accompagner dans cette aventure nouvelle. Les recommandations et les propositions ne manqueront assurément pas. La problématique centrale sera toujours de trouver le bon constructeur. Comment le rechercher ? Et comment le reconnaitre ? Nous vous donnons quelques pistes.

Savoir reconnaitre l’expertise professionnelle

L’expérience permet d’améliorer les compétences, c’est un fait établi dans tous les domaines de la vie. Le secteur de la construction n’y fait pas exception. Plus longue sera l’expérience d’un constructeur, plus vous aurez de chance que ses performances soient à la hauteur de vos attentes. Commencez donc par vérifier la date d’enregistrement au registre du commerce de votre constructeur. Plus elle sera ancienne, mieux ce sera. On juge également le maçon au pied du mur alors, visitez assidûment tous les chantiers réalisés par votre prestataire, aussi bien ceux qu’il vous indiquera que ceux que vos contacts vous signaleront. Faites appel à une société spécialisée dans la construction pour réduire au maximum la marge d’erreur.

Éviter les offres surréalistes

Tout à l’enthousiasme de l’obtention d’un crédit immobilier, vous pourriez avoir envie de faire les choses rapidement. Mais tout à votre hâte de devenir propriétaire, vous devez constamment veiller à ne pas vous laisser prendre à des pièges grossiers. Indubitablement, un prestataire qui vous ferait une offre de prix sans effectuer au préalable une visite sur votre terrain est à éliminer d’emblée, idem pour ceux qui vous proposeront des prix particulièrement bas. Il est vrai que les prix au mètre carré peuvent être assez impressionnants, mais choisissez toujours le meilleur rapport qualité/prix. Des délais de livraison du chantier particulièrement courts devraient aussi vous interpeller vivement. Restez réalistes !

Pourquoi acheter dans l’immobilier en Espagne ?

L’Espagne est un pays plein de ressources. Avec son climat agréable, ses nombreuses villes dynamiques, sa population sociable, sa pluralité d’infrastructures, son économie stable… ce terroir constitue un véritable point d’attraction touristique. Le fait est que tout le monde aimerait disposer d’un logement en Espagne et ce, qu’il soit une villa ou un appartement. Mais en quoi est-il avantageux d’acheter un bien immobilier en Espagne ? Haut delà de la richesse de son patrimoine culturel, ce pays séduit par ses innombrables atouts notamment le coût de la vie qui est moins cher, l’allégement de certaines taxes d’impôts, la qualité de son système de santé, entre autres.

L’Espagne est un pays ensoleillé

Plusieurs raisons peuvent pousser les acquéreurs à vouloir investir dans l’immobilier en Espagne, même si la principale reste le climat. Ce pays jouit, en effet, de près d’un an d’ensoleillement. Dans certaines zones comme Andalousie, le soleil brille 320 jours par an. Ainsi, il apparait comme l’un des territoires européens les plus ensoleillés. 

Cette ressource naturelle aura donc un impact positif sur l’économie de l’Espagne. De nombreuses personnes voudront, de ce fait, acheter un bien immobilier dans ce terroir afin de profiter des avantages de cette climat. Pour optimiser votre investissement, vous pouvez voir cette villa à vendre en Espagne.

Un pays aux nombreux atouts naturels

L’Espagne, ce pays de 500.000 km² de superficie comporte de nombreuses ressources naturelles. La diversité de son relief et sa végétation généreuse en font une véritable attraction touristique. L’Espagne compte en effet, plusieurs kilomètres de plages et des sites historiques d’une grande renommée. Du fait de ce dynamisme, il accueille régulièrement des visiteurs venus des quatre coins du monde. 

Forts de ce constat, de nombreux acquéreurs choisissent d’investir dans l’immobilier en Espagne afin de fructifier leurs capitaux. Pour optimiser votre placement, vous devez vous enquérir des conseils immobiliers prodigués par certains professionnels à travers le net via les réseaux sociaux.

Pourquoi faire construire une maison moderne ?

Si vous décidez de vous faire construire une demeure, alors sachez que vous êtes sur le point de vivre une expérience riche en émotions. Etre témoin de toutes les étapes de la construction de son futur chez-soi est un privilège qui n’est pas donné à tout le monde. C’est pourquoi, il est primordial de bien choisir le type de demeures dans lequel vous souhaitez habiter. Dans cet article, nous vous montrerons les raisons pour lesquelles vous gagnerez à vous faire construire une maison moderne. 

Un meilleur éclairage pour une facture moins élevée

En faisant le choix d’une maison contemporaine, vous décidez de vous inscrire dans l’ère du temps. En effet, de nos jours, plus éclairée une demeure est et plus appréciée elle sera. C’est la raison pour laquelle ces types de constructions séduisent autant. Et pour cause, ils sont suffisamment éclairés grâce aux larges baies vitrées avec lesquelles ils sont construits. Celles-ci laissent pénétrer la lumière extérieure pour un éclairage naturel. En réalité, la lumière solaire suffira à éclairer ces constructions jusqu’à ce qu’il fasse nuit. Cela présente un avantage considérable en termes de consommation en énergie. La raison est que vous n’aurez besoin d’allumer vos lampes que la nuit tombée. Ainsi donc, faites le choix d’une maison design moderne et vous réaliserez de réelles économies sur votre facture énergétique. 

Une maison spacieuse et écologique conçue selon vos goûts

Lorsque vous voulez vous faire construire une maison moderne vous ne rencontrerez pas de difficultés pour l’obtention d’un crédit immobilier car si la demeure est destinée à la location, elle trouvera facilement preneur. La raison est que ces constructions contemporaines offrent beaucoup d’espace. Ce qui est l’idéal notamment pour une vie en famille harmonieuse. En plus de cela, ces maisons sont bâties suivant vos goûts et votre style tout en respectant les normes environnementales en ce sens qu’elles n’agressent pas la nature et ne participent pas à la destruction de l’écosystème.

Que faut-il faire pour avoir un prêt immobilier ?

Même si les conditions pour obtenir un prêt immobilier se renforcent, il est toujours possible d’en bénéficier. Cependant, il est important de mettre toutes les chances de votre côté. Effectivement, de nombreux dossiers sont en attente de sélection. C’est pourquoi il est important de savoir se démarquer pour obtenir un prêt avantageux. Que faut-il faire pour cela ? Voici les réponses.

Constituer un bon dossier

Bien présenter votre projet est primordial pour obtenir un prêt immobilier. Aujourd’hui plus que jamais, les institutions prêteuses sont assez sélectives concernant l’accord de ces prêts. Pour ce faire, vous devrez trouver le moyen de vous démarquer en présentant un dossier bien ordonné. Ce dernier doit contenir le maximum de garantie quant à vos possibilités d’honorer l’entente qui sera mise en place.

Pour favoriser l’obtention d’une réponse positive, il est important de savoir exposer le potentiel de votre projet. Cela s’applique notamment dans le cadre d’un projet de location. La raison est qu’en louant le bien en question, vous assurerez déjà à la banque un remboursement constant des sommes empruntées.

En outre, vous devrez également présenter le maximum de garantie. Cette condition est spécifique à chaque établissement. Certains exigent peu de documents et de preuves, tandis que d’autres ont besoin d’un certain nombre de justificatifs pour débloquer le prêt. C’est pourquoi il est important de bien se renseigner sur là-dessus avant de déposer votre dossier.

Avoir un apport personnel conséquent

Un apport personnel est la somme que vous pouvez apporter pour payer une partie de l’achat. Il s’agit généralement de vos économies ou encore de sommes réunis par emprunt envers des proches. Les institutions bancaires y apportent beaucoup d’importance dans la décision d’accorder un prêt. Par ailleurs, avoir un bon apport permet également d’actionner un effet de levier sur le long terme.

Pour être assuré d’avoir un prêt immobilier, il est important d’avoir un apport conséquent. En effet, celui-ci devra au minimum représenter 10 % de la somme nécessaire pour financer votre projet. Il est donc conseillé de bien économiser avant de se lancer dans la demande d’un quelconque prêt immobilier. Cependant, il existe des exceptions comme avec le dispositif de La loi Pinel Toulouse qui permet de contracter un prêt sans avoir d’apport.

Avoir un apport personnel conséquent permet également de bénéficier d’un meilleur taux d’emprunt. L’explication à cela est qu’emprunter de plus petites sommes vous permettra d’accéder à des conditions plus avantageuses concernant les intérêts à rembourser avec la somme totale demandée.

Disposer de revenus stables

Votre situation financière est également un facteur d’évaluation décisif dans la décision de la banque de vous accorder un prêt immobilier. Premièrement, vous devez avoir une situation professionnelle stable. La raison est que cela vous permettra d’assurer le paiement des mensualités convenues pour le remboursement. Ensuite, vous devez également vous affranchir de toutes dettes bancaires. Enfin, avoir d’autres revenus vous permettra également de solidifier votre demande.

Bref, la stabilité de vos revenus vous permettra de convaincre les institutions prêteuses de vous accorder un prêt avec les meilleures conditions. Vous devez donc aller dans ce sens pour les rassurer. Il est important que vous leur prouver que votre emprunt leur sera profitable.

Comment réussir son investissement immobilier locatif ?

Choisir un investissement locatif, c’est s’assurer d’augmenter petit à petit un patrimoine. Une fois l’achat amorti, la technique permet d’avoir un complément de revenu très notable. D’ailleurs, c’est pour cette raison qu’il est très apprécié. Le processus est très facile à réaliser : il suffit d’acquérir un bien immobilier pour le louer. Ce qui vous permet de percevoir un complément de revenu et de bâtir votre capital.  L’investissement peut être optimisé facilement avec des avantages fiscaux qui permettent de réduire l’impôt sur le revenu. Pour réussir votre investissement locatif, voici quelques conseils.

Bien choisir la zone d’investissement

Quand on se lance dans un investissement immobilier locatif à Nice, la première chose à faire est de choisir le secteur où vous allez investir. Pour ce faire, vous pourriez effectuer une étude de marché. La zone doit bien évidemment être porteuse pour votre projet d’investissement. Il faut privilégier une ville définie par une croissance constante de population. Le quartier se doit aussi d’être desservi par les moyens de transport public. Enfin, la commune doit avoir des infrastructures commerciales ou autres.

Le choix de la zone détermine aussi le bien  investir. Par exemple, si vous souhaitez investir dans une 4 pièces, il faut que le quartier possède des quartiers à proximité. Ce sont surtout les familles qui sont intéressées par ce type de bien. Forcément, ils ont un enfant qui va à l’école, à l’université ou autre. En effet, s’il n’y a pas ce genre d’infrastructure dans le quartier, vous allez avoir du mal à louer votre logement. De cette manière, vous pourriez argumenter sur ce point lors de la négociation. Le bien pourra aussi intéresser les étudiants en colocation de cette manière.

Diversifier les investissements

Deux erreurs sont à éviter au moment d’un investissement immobilier locatif à Nice. Il faut éviter de voir trop grand et se contenter d’un seul type d’investissement. L’effort mensuel reste certainement faible avec un rapport réduit de 10% et d’un crédit limité à 20 ans. Cependant, il faut vous souvenir que le prix des petites surfaces au mètre carré est onéreux à l’achat tout comme à la location. Prendre la précaution de diversifier les investissements reste ainsi votre meilleure option en cas de problème. En cas de loyer impayé ou autre, vous éviterez ainsi de mettre tous vos œufs dans un même panier. De cette manière, vous pourriez aussi gérer plus facilement vos problèmes.

Pour ce qui est du choix d’investissement, il est recommandé de choisir différents types de bien. Vous pouvez par exemple acheter un studio, une 4 pièces et une villa. N’oubliez pas non plus qu’au moment de l’investissement immobilier, c’est le prix qui détermine la plus value et non le tarif auquel vous allez la revendre. C’est pour cette raison qu’il est impératif de bien choisir les biens, mais aussi de bien acheter. Au moment de votre investissement, ne pensez pas tout de suite à une rentabilité excessive. Il faut vous contenter d’un rendent de 3% à 4%, d’autant plus que c’est très convenable. La meilleure chose à faire est de se concentrer beaucoup plus sur la défiscalisation.

La sécurité, un argument de vente de plus en plus percutant

Avec la panoplie d’offres et de références accessibles sur la toile, la concurrence est devenue assez rude sur le marché immobilier. Pour trouver des acheteurs ou des locataires dans les meilleurs délais, les propriétaires et investisseurs préfèrent alors confier leur bien à des professionnels spécialisés. Agent, mandataire, négociateur, promoteur… les experts sont actuellement les seuls réellement capables de présenter les bons arguments dans le cadre d’un projet de vente ou de location immobilière. Dans ce domaine, l’approche SONCAS (Sécurité Orgueil Nouveauté Confort Argent et Sympathie) demeure la méthode la plus utilisée. Selon les spécialistes, la sécurité est, de nos jours, devenue l’un des points majeurs à mettre en avant si on veut réussir à persuader un client. Mais comment miser sur cet aspect pour promouvoir rapidement son bien sur le marché ?

Des systèmes de sécurité innovants et fiables

L’insécurité (cambriolage, vol, vandalisme…) étant devenue monnaie courante dans de nombreuses régions, les futurs propriétaires et locataires sont nombreux à considérer la sécurité comme un critère décisif dans le choix des logements qu’ils souhaitent acquérir ou louer. À leurs yeux, une maison ou un appartement doté de systèmes de protection modernes sera toujours plus avantageux. Ainsi, pour rendre un bien attractif par rapport aux autres, l’astuce est de jouer la carte de l’innovation. Actuellement, les dispositifs tels que les visiophones connectés sont les plus performants quand il s’agit de sécuriser l’accès à un logement.

Les équipements sont conçus en tenant compte des avancées technologiques réalisées dans le domaine de la sécurité résidentielle. En scrutant les matériels proposés par les différents fabricants, on peut aisément constater les améliorations réalisées. Les nouveaux portiers sont dotés d’un micro et d’un haut-parleur intégrés permettant une interaction en temps réel avec les visiteurs qui se présentent à la porte du domicile. L’angle de champ de vision des appareils, lui, a été étudié de manière à couvrir une très large zone (vision à 180°). En outre, les sonnettes connectées sont aussi munies d’un système à LEDs infrarouges qui leur confère la capacité d’assurer une vision nocturne jusqu’à 5 m.

Pour plus d’efficacité, les portiers vidéo intelligents peuvent inclure une fonction détection de mouvement. Cette dernière est surtout pratique en cas de visite indésirable. Dès que l’incident est signalé, l’occupant peut activer la sirène dissuasive intégrée au visiophone pour faire fuir les malfaiteurs. Si le dispositif de protection est destiné à sécuriser un bâtiment, un appartement ou un local professionnel, le détecteur de mouvements peut être remplacé par un support de contrôle (relié à une gâche électrique ou au système d’éclairage extérieur) et un lecteur QR Code. Ces derniers serviront à gérer l’accès à la résidence. Par ailleurs, les allées et venues des occupants et des personnes autorisées peuvent être enregistrées sur un support prévu à cet effet.

Bien sûr, si le côté innovant des sonnettes constitue déjà un bon argument, il est aussi important de rappeler l’aspect fiabilité. Les matériels actuels sont conçus en tenant des normes indiquées par la certification NFA 2P (Norme Française de l’Afnor et Alarme Protection Prévention) qui est délivrée par le CNPP (Centre National de Prévention et de Protection). En outre, il y a aussi la norme IP54 qui garantit la résistance des appareils aux intempéries et aux infiltrations de poussières.

Et puis, pour finir, l’innovation et la fiabilité se constatent également à travers les systèmes d’alimentation et de connexion des visiophones. Les portiers vidéo IP modernes sont alimentés par une puissante batterie qui prend le relais en cas de coupure de courant. En ce qui concerne la connexion internet, elle peut se faire par liaison Wi-Fi sans fil, avec un câble Ethernet ou via le réseau 4G des opérateurs locaux (nécessite l’utilisation d’une carte SIM).

La domotique, une valeur sûre

La domotique est un concept très en vogue de nos jours. Cette solution permet de gérer les différents systèmes et automatismes présents dans une maison à partir d’un réseau centralisé. Actuellement, les appartements et résidences les plus modernes sont tous équipés de ce dispositif qui garantit aussi bien la sécurité que le confort et le bien-être des occupants. La domotique est une valeur sûre dans la mesure où elle valorise le logement et constitue un argument considérable lors de la vente ou de la mise en location de celui-ci.

Ainsi, grâce à cette innovation technologique, un portier audio vidéo peut être associé à d’autres éléments et équipements. L’interphone connecté pourra par exemple être couplé aux automatismes de fermeture des volets roulants ainsi qu’à l’éclairage. En cas d’incident, il est possible de déclencher une mesure corrective qui fait que les ouvertures se ferment automatiquement et que l’éclairage se déclenche systématiquement pour simuler une présence.

Il est également possible de gérer efficacement les situations à risques en connectant les dispositifs de détection de fuite de gaz, d’incendie ou d’inondation au réseau centralisé. Dès qu’un problème survient, on peut établir un scénario de manière à fermer les conduites d’eau et de gaz et à signaler systématiquement les autorités compétentes (police, société de gardiennage, pompier, etc.) pour qu’elles puissent intervenir le plus rapidement possible.

S’il y a un autre aspect qui fait que la domotique constitue un véritable avantage, c’est bien celui concernant la performance énergétique des logements. Il existe aujourd’hui des supports technologiques qui permettent de gérer de manière efficace la consommation énergétique des appartements et des résidences individuelles. Chauffage, consommation d’eau et d’électricité, isolation et autres, tous les postes peuvent être gérés automatiquement via un seul et même module afin de permettre aux occupants de mieux maîtriser leurs dépenses.

La maison connectée, l’avenir du logement

Avec l’essor du digital, les maisons de demain seront assurément des logements connectés. Pour le constater, il suffit de voir à quel point les projets concernant les assistants personnels (comme Alexa), conçus pour contrôler tous les systèmes domotiques d’un domicile, ont retenu l’attention du public. Les propriétaires qui ont su anticiper ce changement peuvent alors vendre ou louer leur bien à un prix très intéressant.

Les dispositifs de sécurité proposés de nos jours constituent un grand pas vers cette révolution. Actuellement, les alarmes et visiophones intelligents sont dotés de fonctionnalités auxquelles on peut accéder via une application préalablement installée sur un appareil mobile.

Cette plateforme (compatible iOs ou Android) confère à l’utilisateur la possibilité de gérer les systèmes de sécurité et les équipements domotiques de sa résidence en quelques clics. Dans le cas particulier du portier IP, l’application permet à l’occupant de paramétrer aisément la sonnette vidéo, d’interagir avec les visiteurs et d’administrer les diverses fonctions disponibles via son smartphone ou sa tablette.

L’autre avantage concerne la compatibilité des éléments. Dans une maison connectée, tous les dispositifs peuvent être contrôlés grâce à un seul système. Il suffira d’une connexion internet pour que les propriétaires puissent gérer l’intégralité des supports de protection (serrures connectées, caméras de surveillance, alarme et autres).

Mieux encore, aujourd’hui, les matériels de sécurité sont compatibles avec les systèmes utilisés par certains modèles de véhicules. Certains visiophones IP peuvent, par exemple, être associés au système Carplay de Volkswagen. Cette technologie permet à l’utilisateur de recevoir des notifications ou des images directement sur l’écran du tableau de bord de sa voiture en cas de visite imprévue. Il peut alors gérer l’accès à son logement tout en conduisant.

La liaison entre les systèmes ne nécessite aucune installation particulière puisque la communication s’effectue par connexion Bluetooth (avec un smartphone ou autres appareils mobiles).

3 fausses idées sur la gestion locative

Gestion locative

Des questions et d’innombrables sujets tournent autour de la gestion locative, l’agence immo Patrim & Co est le spécialiste pour vous conseiller en cas de doutes. Il est tout à fait normal pour un bailleur de s’inquiéter sur son placement, et de se poser des questions. Néanmoins, rassurez-vous ! la plupart du temps, la raison de cette inquiétude est surtout due aux rumeurs et aux réflexions non fondées. Voici 3 fausses idées les plus répandues concernant la gestion locative.

Déléguer la gestion locative à un administrateur coûte cher

Une idée qui fait souvent tilter ? Alors faire appel à un gestionnaire pour gérer son bien coûte-t-il cher ? La réponse à cette question est : faux ! En effet, les frais d’un gestionnaire ne s’élèvent que jusqu’à 7% des loyers. Une somme bien moindre par rapport aux bénéfices que ce dernier peut vous faire gagner. Un bon gestionnaire aura pour objectif d’optimiser au max le taux d’occupation de votre bien et ainsi de déterminer la valeur de location au plus haut afin d’éviter les périodes creuses de location.

Au niveau fiscal, sera votre meilleur allié. Il est primordial de se faire accompagner par un professionnel dans le choix du type de location, ainsi que pour les déclarations sur vos revenus. Ce dernier, de par ses capacités pourra vous guider sur vos prétentions et exonérations fiscales pour ainsi bénéficier du meilleur régime possible.

Payement du loyer : les locataires ne sont pas nets

Une idée totalement fausse ! bien qu’il existe quand même une minorité de mauvais payeurs, les chiffres indiquent que plus de 96% des locataires sont honnêtes et payent régulièrement leurs loyers. Savoir choisir son locataire est déterminant. Avant toute signature, il est important de faire des investigations sur les revenus et la situation du futur locataire afin d’éviter le risque d’impayé.

Si vous avez fait appel à un gestionnaire, toutes les étapes sur la gestion de vos biens ne doivent pas virevolter, et ce en passant par l’étude du marché, les paperasses administratives, et garantit ainsi le choix de votre locataire qui devrait-être un bon payeur, afin d’éviter des coûts d’assurances supplémentaires en cas d’hésitation.

Le gestionnaire n’a d’autres occupations que de percevoir le loyer

Le rôle et les tâches d’un gestionnaire de biens est bien plus que simple. Percevoir le loyer est juste l’une des obligations basiques de son travail. Un gestionnaire d’immobilier est le seul interlocuteur entre le propriétaire et le locataire, et donc il sera en charge de s’occuper de tout. De ce fait, il aura pour tâches d’organiser les visites, de scruter les dossiers des locataires, de rédiger le bail, d’entretenir la relation avec les voisins, et bien d’autres occupations encore.

Et si seulement avant de prendre une décision et surtout bien se renseigner sur toutes les questions qui titillent les investisseurs en habitation à usage locative s’avère la meilleure alternative ? Parfois, on se base sur des faits de « on dit » sans même chercher à comprendre si ces dires sont véridiques. L’agence Patrim & Co vous donne toutes les réponses à vos questions, sur toute la gestion locative.

Nos astuces pour négocier l’achat d’un bien immobilier

l'achat d'un bien immobilier

L’achat d’un bien immobilier est toujours un gros achat pour un particulier, et savoir bien négocier l’achat du bien immobilier au plus serré est important pour au moins avoir une réserve sur le budget total et ainsi pouvoir combler d’autres dépenses y afférentes. Il existe une série d’astuces et de pistes qui vous permettront d’obtenir un rabais sur le prix fixé par le propriétaire.

Prenez le temps de parcourir le marché

Une fois que vous aurez ciblé votre coup de cœur, comparez le prix annoncé du bien à d’autres articles similaires. Deux cas peuvent alors se présenter : le prix du bien est assez proche du prix moyen sur le marché, ou dans un autre cas, l’écart est plus conséquent. Dès lors que vous constatez que l’habitation est surestimée, vous pouvez préparer votre discussion.

Pour savoir si le bien est surcoté, parcourez les annonces similaires, vous aurez donc une visibilité du prix sur le marché. Cela vous permettra par la suite de négocier plus facilement.

Scrutez le bien, repérez les défauts

La tactique qui marche à tous les coups, est de convaincre le propriétaire que son bien est surcoté en mettant en avant les défauts que vous aurez au préalable repéré. Repérez tous les détails et les défauts qui pourront être soumis au vendeur, comme les installations électriques défaillantes, les travaux à prévoir, le manque de luminosité, l’état des sanitaires, etc.

Le temps, votre meilleur allié pour négocier l’achat d’un bien immobilier

Il est bon à savoir, qu’un bien qui a été mis en vente depuis longtemps est plus facile à négocier. Plus l’habitation reste invendue, plus vous pouvez jouer sur cette fenêtre de tir. Parfois, la cause est simple : soit le prix est trop élevé, soit elle présente des défauts. Vous pouvez dans ce cas exploiter ces failles pour la négociation.

Si après négociation, le vendeur n’est pas accroché par votre première offre, ne lâchez pas encore l’affaire. Vous pouvez dans ce cas monter la mise et faire une meilleure offre, si votre budget le permet encore. Ensuite, suivez l’évolution de la vente. Si dans un certain temps, le bien est encore en vente, vous pouvez vous manifester à nouveau, car le temps peut être décisif.

Savoir écouter, un point à ne pas négliger

Lors de votre entretien, essayez d’écouter plus et de parler moins. Cette technique consiste à déstabiliser le vendeur, qui parfois cherchera à accélérer la démarche et combler ces laps de silence. Par ailleurs, vous pourrez en même temps récolter des informations capitales qui pourront vous servir au moment de la négociation. La flexibilité et le réalisme jouent donc un rôle très décisif, sachez qu’un vendeur pourrait très vite changer d’avis et garder sa position si vous montrez un signe d’égo.

En conclusion, savoir négocier l’achat d’un bien immobilier requiert du tact et une certaine dextérité. Sachez que si vous avez soumis une offre et que le vendeur a accepté du premier coup, vous avez fait une erreur, car vous auriez encore eu la possibilité de négocier un prix plus bas. Préparer donc votre approche et prenez bien note de toutes les astuces perpétrés dans ce guide.

Mettre toutes les chances de son côté pour sa demande de crédit immobilier

Savez-vous qu’avec une demande de crédit immobilier, vous pourrez avoir la possibilité de vous porter acquéreur pour la maison de vos rêves ? Devenir propriétaire de leur propre maison ou de leur appartement est en effet le rêve de la plupart des ménages français. Mais comme obtenir un prêt n’est pas toujours si facile, voyez comment mettre toutes les chances de votre côté pour optimiser votre dossier de demande.

Avoir un apport personnel

Malgré que ces dernières années, les taux de crédit sont descendus à un niveau très bas, les banques n’accordent pas toujours leur confiance à tous ceux qui leur adressent une demande de crédit immobilier. Voire, elles n’hésitent pas à demander toujours plus de garanties avant de consentir à un prêt. Pour vous faire un dossier séduisant, ayez un apport personnel généralement entre 20 et 50% du montant que vous souhaitez emprunter. Evidemment, plus ce pourcentage sera élevé, plus vous aurez des chances pour négocier. Cet apport personnel peut s’agir de votre épargne personnelle, d’un héritage…

Montrer un bon profil de gestionnaire

Pour séduire la banque, sachez lui montrer que vous êtes un bon gestionnaire digne de confiance. Pour cela, veillez à ce que votre compte bancaire ne présente ni de trace de découvert, ni d’incident de paiement, au moins pendant les 6 mois qui précèdent votre demande de crédit immobilier. Montrez que vous possédez une bonne capacité d’épargne et ce, même si vous avez des revenus assez modestes. Dans l’idéal, il faudrait qu’après chaque mensualité, vous avez encore un reste à vivre décent en banque. Dépasser les 33% en taux d’endettement personnel n’est donc pas le mieux à faire !

Afficher une stabilité professionnelle

Les banques seront frileuses si les candidats au crédit immobilier n’ont pas une bonne stabilité professionnelle. Ainsi, les travailleurs en CDD auront plutôt du mal à décrocher un crédit, quant ceux en CDI ont toutes les chances de leur côté. En ce qui concerne les professionnels dans le domaine libéral, ou encore les artisans, l’idéal serait de pouvoir présenter au moins deux années de bilan.

Choisir le bon emplacement pour le bien immobilier

Votre demande de crédit immobilier devra avoir pour objet, un bien dont l’emplacement est propice à la réussite d’un investissement immobilier (notamment si vous investissez dans l’immobilier neuf en loi Pinel) : endroit dynamique et bien desservi par les transports en commun, existence d’infrastructures scolaires et sanitaires à proximité… En effet, la banque est plus favorable si les possibilités de revente ou de location de votre futur bien immobilier sont élevées. Abandonnez donc l’idée de vous offrir une maison de campagne qui nécessite des travaux considérables, même si vous souhaitiez vous mettre au vert en pleine nature !

Compléter son dossier

Lorsque vous serez convoqué pour un entretien avec votre banquier, pensez à vous présenter avec un dossier bien complet. En effet, les banquiers n’apprécieront pas de vous réclamer sans cesse les pièces qui manquent à votre demande de crédit immobilier. En outre, cela pourrait les rendre foncièrement méfiants à votre égard. Voici alors les pièces que vous devrez au moins avoir avant d’aller à la banque : le compromis de vente, vos deux derniers avis d’imposition, vos trois derniers bulletins de salaire, vos trois derniers relevés de compte bancaire, votre justificatif d’identité, votre justificatif de domicile.